LA SANTE AU TRAVAIL

En tant que directeur, manageur, responsable des ressources humaines, membres du CHSCT, où en êtes-vous au niveau de la démarche ?

L’instruction du 20 novembre 2014 relative à la mise en place de la prévention des risques psycho-sociaux (RPS) au sein des établissements publics de santé  impose de mettre en œuvre un plan local de prévention concernant ces risques.

La HAS reconnait le lien entre la qualité de vie au travail et la qualité des soins.

La prévention des RPS nécessite donc, tant au niveau du diagnostic qu’au niveau du traitement, l’implication de l’ensemble des professionnels médicaux et non médicaux ainsi que la mise en commun de leurs connaissances sur leur travail et leur organisation.

Le chef d’établissement doit protéger la santé des travailleurs et le CHSCT contribue à la protection de la santé physique et mentale des salariés / service santé au travail.

Les risques psycho sociaux doivent être intégrés au Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels.

 

MC Formation Conseil vous accompagne dans la démarche dont les objectifs opérationnels sont mettre en place les 3 niveaux de prévention afin :

  • De se mettre en conformité avec l’obligation légale.
  • De repérer les risques psycho-sociaux auxquels sont soumis les salariés.
  • D’identifier un plan de prévention à mettre en œuvre.

 

La mise en place de la démarche se base sur

  • Une démarche participative : constitution de groupes de travail basé sur le volontariat.
  • Un travail en relation étroite avec le CHSCT qui sera porteur du projet notamment pour la communication au personnel et pour l’identification et la validation des plans d’actions.
  • La création d’un réel projet avec une réflexion cohérente et concertée entre les professionnels, la direction et l’encadrement autour des RPS.

 

Les 6 facteurs de risques mentionnés dans l’instruction du 20 novembre 2014 font partie de la réflexion :

  • Exigences et intensité du travail.
  • Exigences émotionnelles.
  • Autonomie et marges de manœuvre.
  • Qualité des rapports sociaux et des relations au travail.
  • Conflits de valeurs.
  • Insécurité de la situation de travail.